Comment vont les enfants?

Grosse saison! Et par "grosse", je veux dire que nous nous battons contre les éléments. Un été hâtif et des pluies abondantes, ça donne une surmultiplication de mauvaises herbes. Il faut dire que nous avons beaucoup de jeunes vignes, alors le tout devient presque ingérable. Nous y arrivons tout de même sans trop de maladies dans les vignes. En fait, nous n'avons eu aucune réelle éclosion de quoi que ce soit. On espère que de grosses chaleurs vont arriver sous peu.

Mais tout de même, je voulais donner des nouvelles de trois cépages (sur les neufs) qui sont présentement en production pour une vendange productive cet automne. Le Foch, le Seyval blanc et le Vidal vont bien (pour le Vidal, les bébés de 2014 ne produisent rien, ce sont les 1500 plants de 2013 dont on parle ici). Les autres cépages (Pinot gris, Pinot noir, Marquette, Frotenacs noir, blanc, gris) ne produiront pas grand chose cette année.

Donc, comment vont les enfants.

Le Foch - un peu capricieux

Le Maréchal Foch a tendance à être cueilli tôt, de ce qu'on me dit. Mais comme on le voit, présentement la véraison commence à peine (le Foch est un cépage rouge, donc la véraison le fait passé de vert à rouge). Son problème, présentement, c'est qu'il veut du soleil! Les branches sont denses, il faut donc continuer d'élever le palissage. Nous l'avons structuré en hauteur, pour améliorer sa productivité.

Le Vidal - Les difficultés du départ

Encore l'année dernière, je regardais les Vidal, à leur deuxième année, et je me disais que ça n'allait jamais produire. Les plants étaient petits, attaqués par certaines moisissures, et d'autres tout simplement mangés par les chevreuils. Mais cette année, c'est tout le contraire. Je suis à 20~30% de la production standard estimée. Le Vidal sera cueilli tard dans l'année. C'est un cépage souvent utilisé en vin de glace, d'ailleurs.

Le Seyval Blanc - Le Fou

Le Seyval Blanc, je ne le pense jamais seul. Dans ma tête, c'est le frère du Vidal, car certains des blancs les plus populaires au Québec sont un mélange de ces deux cépages. Mais il faut dire que le Seyval Blanc, cette année, produit comme un fou. Tant les agronomes que mes clients n'en reviennent tout simplement pas. On essaie de toujours faire attention pour ne pas faire surproduire le plant et le fatiguer, mais à voir les feuilles et les grappes, il faut croire qu'il y a de l'énergie dans ces vignes qui ont été planté en 2013.

On se prépare tranquilement pour les vendanges, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Ce qui m'inquiète, pour tout de suite, c'est la véraison du Foch. Je vous en redonne des nouvelles. Maintenant, si vous vous attendiez à avoir des nouvelles de Sophie et Émilie, cette photo résume le tout: