Mes leçons de 2013 en 12 photos

2013 aura finalement été très haute en couleur. Les photos suivantes montrent un peu ce que j'ai appris, ce que je retiens de tout ce que nous avons fait.

‍Le "Gros Tracteur", le héros de 2013

Prendre le temps d'apprendre les outils

Je suis fondamentalement une personne graduée en gestion. Comme un ami me le disait, dans l'album des finissants, s'il y avait une catégorie "Celui qui a le moins de chance de devenir agriculteur", il y aurait ma photo. Apprendre à conduire un tracteur, avec les 32 vitesses, savoir attacher quelque chose sur le "PTO" et le "Trois points", faire la différence entre une herse à roulette et une grubbeuse... ce sont toutes des choses qui prennent du temps.

Pas juste un beau bonhomme

Rester calme

Il ne sert à rien de paniquer. Il pleut, il y a des mauvaises herbes. Les vignes sont en retard. C'est correct. On part de bonne heure le matin, on met de la musique, et on se tappe une journée à travailler dans le champs. Ça ne mène à rien de s'énerver avec tout ça.

‍"Bah, on va l'enlever, ça va prendre deux minutes..."
‍Une heure plus tard, la &/"@

3 - C'est mon entreprise, il faut le faire

Il y a une roche en plein milieu du champs. Ça fait 4 fois que l'on casse une dent de la grubbeuse dessus? Il faut l'enlever. Il n'y a pas de question de laisser ça à quelqu'un d'autre, il faut le faire. La roche, ci-haut, n'est qu'un exemple des choses que j'ai dû enlever du champs. La plupart du temps, pour ça, j'étais seul. Avec Jésus, bien sur, puisque je l'appelais à maintes reprises, et ce de façon relativement impolie.

‍Je suis un salaud.

Prendre 3 douches par jour

Pas le choix. C'est chaud, c'est poussiéreux, et personne ne te laisse rentrer en dedans comme ça là...

‍Et je me suis cassé un ongle, en plus

Ne pas acheter de gants chez l'Équipeur / Canadian Tire

Une journée de travail dans le champs. Sérieux.

‍Sophie et sa grand-mère au travail

En famille, c'est plus amusant

Enlever des mauvais herbes n'est jamais une mince affaires. Mais en famille, c'est plus amusant.

Une poubelle et une fille de 4 ans.

Continuez d'avoir du plaisir

La photo parle d'elle même.

C'est pas beau, ça?

Appréciez le travail bien accompli

Un travail bien fait, que ce soit une analyse, un rapport, ou un champs bien net, c'est toujours satisfaisant à voir. Il faut prendre un peu de recul, et être capable de voir ce qu'on a fait, et comme c'était avant que l'on s'y attaque.

‍Ça pousse comme de la mauvaise herbe... mais bon, des plants hybrides, c'est en partie de la mauvaise herbe...

Appréciez le travail d'équipe

Le vignoble n'est pas le travail d'une seule personne, mais d'une famille, et d'une multitude d'autres équipes qui nous ont aidé. Que ce soit de travailler le sol, planter les vignes et les poteaux, d'enlever les mauvaises herbes et étendre les pesticides, de coordonner le travail dans les bâtiments... des millions de détails qui sont l'oeuvre d'une vingtaine de personne.

‍La plupart des soirs, c'était une bière...

Rappelez-vous toujours du but final

En bout de ligne, peu importe ce qui arrive, il faut garder en tête ce que l'on vise. Dans mon cas, c'est simple, c'est d'être capable de boire un bon verre de vin qui provient de ma terre.

‍Peut-être qu'on est plus proche qu'on ne le pense