Savez-vous planter 32 089 vignes?

On pourra dire que nous avons procédé rapidement à la plantation de nos plants de vigne. En moins d’un mois, nous avons réussi à planter les 32 089 vignes. Le plan initial était de 40 000, mais certains fournisseurs n’ont pu produire la quantité voulue. En bout de ligne, peut-être était-ce mieux comme ça.

Une fois le terrain prêt, l’équipe en charge de planter les vignes ont débuté leur travail. Ils étaient habitués à effectuer ce genre de travaux. Peut-être que l’envergure les a pris un peu de cours : je ne pense pas qu’il y ait eu bien des vignobles qui ont planté autant de vignes en une saison au Québec. Serge, Katy et les autres ont vraiment livré la marchandise.

Le défi de planter tout ça est de s’assurer que tout est bien mesuré. On dit parfois qu’il faille mesurer deux fois, et couper une seule fois. C’est le cas des vignes. La mesure est importante, parce que de se tromper sur l’espacement des plants, et des rangs entre eux, peut causer plusieurs problèmes d’efficacité, et aussi d’esthétique. Il faut voir que le terrain fait un peu plus d’un kilomètre de long dans sa partie agricole. Il faut qu’une vigne plantée au sud conserve le même alignement que son équivalent au nord. Si on mesure mal, alors les rangs ne vont pas se rejoindre. Si les rangs ne se rejoignent pas, quand vient le temps des vendanges, on est moins efficace dans le chemin à emprunter.

L’équipe a utilisé un tracteur fait sur mesure. Une lame, en avant, crée un sillon dans la terre (d’où l’importance de l’avoir bien travaillée pour faciliter le sillon). Au sol, une personne est assise dans le tracteur et plante à intervalle régulier (4 pieds pour le Frontenac, Marquette et Maréchal Foch, 3 pieds pour le Pinot, et 2 pieds pour le Vidal et Seyval Blanc) les vignes.

Ne jamais juger un tracteur par... humm.... ne jamais juger un tracteur.

Les vignes arrivent en deux formats possible, soit en pot ou en racine nue. L’avantage du pot est qu’il est rapidement disponible. On peut faire pousser des vignes en pot assez rapidement pour répondre à différents besoins. Par contre, ils prennent de la place, et il faut les arroser régulièrement avant de les planter. Ce qui n’est pas très efficace quand vous en recevez 32000. Les racines nues, qui ressemblent quant à elle à un simple bâton avec quelques racines, n’ont pas besoin d’être arrosées. Elles sont en dormance, et se réveille lorsque plantées. Elles doivent être maintenues au froid en entrepôt. Nous avons opté pour les racines nues, la logistique pour planter étant beaucoup plus facile. Nous ne regrettons pas ce choix, recommandé par notre agronome.

‍15 000 vignes en racine nue, ça ressemble au paquet de boîtes en arrière.
‍Cette image montre le résultat final. Les vignes sont plantées, mais ça ne parait pas trop. Mais cette image montre aussi un problème qui commence à se pointer...